Depuis 2019, Paul Girard et Ikram Benchrif développent des fictions documentées sur les sous sols d’un hôpital, le débarras d’une galerie ou les déplacements d’un renard…Ils appellent fiction documentée une forme artistique qui émerge d’un terrain, d’une durée et d’un ensemble de rencontres. Il y a dans l’écriture de ces fables le désir d’évoquer des situations, des êtres qui importent et que l’habitude a occulté.
Ikram Benchrif
Autrice de film, diplômée de l’école de l’image de l’Université de Dongguk (Séoul), elle co-produit des courts métrages indépendants avec notamment Jong-Ho Park. Elle co-réalise son premier film expérimental Embrace (sélectionné pour le festival du film de Tokyo en 2017) avec le cinématographe Cho Yong-Kyu. Grand Reporter, elle couvre de 2011 à 2014, pour plusieurs médias méditerranéens, les premiers chapitres du Printemps Arabe : la guerre en Libye et la révolution en Tunisie. Après avoir traversé le master de Bruno Latour, Arts Politiques, en 2019, elle expérimente des manières collectives de fabrication d’images. Sa démarche trouve ses appuis dans un travail d’enquête sensible et se nourrit d’une myriade de disiciplines rencontrées sur ses terrains.
Paul Girard
Après avoir étudié la danse au conservatoire de Paris (CNSMDP), il travaille comme danseur professionnel pour plusieurs compagnies internationales dont le Grand théâtre de Genève. Il commence une carrière de danseur indépendant avec le programme de résidence dirigé par Bob Wilson (Watermill center, 2015). Il poursuit son parcours artistique entre la France et la Suisse, aux côtés notamment de Cindy Van Acker, Romeo Castellucci et Pierre Pontvianne. Ses interrogations sur ce qui fait danse le poussent à envisager le mouvement en dehors des savoirs définissant sa discipline. Cette recherche entamée au cours du programme expérimental en Arts Politiques, créé par Bruno Latour à Sciences Po Paris, le fait bifurquer sur le chemin d’enquêtes sensibles, pistant d’autres danses sur d’autres scènes.
Octobre 2019 – Octobre 2020
Pneuma, enquête sensible à l’hôpital Bichat, Paris. Commande de l’Ap-Hp- SPEAP, avec Anatole Abitbol.
Août 2020 
Down to Earth
, Gropius Bau, Berlin. Expérimentation d’auto-description avec le collectif Speap à l’invitation de Tino Sehgal et Frédérique Ait Touati.
Octobre 2021
Récit Zéro, Espace voltaire, Paris. Performance documentaire dans le cadre de l’exposition collective Quand soudainement avec Anatole Abitbole, Alexandre Ferreira, Ferdinand Pezin.
Février 2022 
Le bois fait du son
, Vincennes. Diffusion radiophonique sur une fréquence libre de la bande fm. Première restitution de l’enquête sensible “Cherche forêt”. 
Avril 2022 
10m2 dansant(s)
. EAV&T, Paris. Projet expérimental avec 15 étudiants en architecture dans le cadre de la semaine intensive Architecture as choreography, avec Antoine Barjon.
Juin 2022 
Le mur juste après l’atelier
. Festival June Event, 16ème édition, Atelier de Paris (Cdcn). Performance documentaire, deuxième restitution de l’enquête sensible “cherche forêt”
Juin 2023
Point Z
. Festival June Event, 17ème édition, Atelier de Paris (Cdcn). Performance documentaire, troisième restitution de l’enquête sensible “cherche forêt”
Octobre 2023
Manger le lieu, jusqu’au goût
. Fabrication du pain. Quatrième restitution de l’enquête sensible “cherche forêt” à la Ferme de Paris.